Quand elle est venue

Quand elle est venue j’avais peur de la laisser entrer
Photo by Eugenia Senik

Quand elle est venue j’avais peur de la laisser entrer
Comme si elle était une sorte de peste ou de choléra
Pourtant elle remplissait tout l’espace.
Je fermais les portes et les fenêtres
Pour ne pas aspirer son souffle
Pour ne pas sentir son esprit
Je craignais qu’elle pénétra en moi
Et qu’elle détruise mon intérieur
Toutefois elle est apparue omniprésente
Car elle était la GUERRE
Et elle a pénétré en moi
Elle est tombée exactement dans mon coeur
Elle m’a détruite.
Celle qui avait peur d’elle n’existe plus.
En essayant de me tuer,
Elle a tué ma peur.

21.03.15


Translated by Iryna Salo

Original text

Comment section

Залишити відповідь

Ваша e-mail адреса не оприлюднюватиметься. Обов’язкові поля позначені *

Цей сайт використовує Akismet для зменшення спаму. Дізнайтеся, як обробляються ваші дані коментарів.

arrow-pointing-downcaret-down